• Mon colonel (2006) Costa-Gavras DVDRiP XviD - Laurent Herbiet

    Mon colonel (2006) Costa-Gavras DVDRiP XviD - Laurent Herbiet

    http://www.cinemapassion.com/covers_temp/covers3/Mon_Colonel-13002011062007.jpg

    Image

    Sortie : 15 novembre 2006
    Avec : Bruno Solo, Cécile de France, Éric Caravaca, Olivier Gourmet ...

    https://nsa40.casimages.com/img/2020/07/07/200707121545936992.png

    Durée : 1h 47min
    Production : Pathé Distribution
    Genre : Drame
    Réalisé par : Laurent Herbiet
    Langue :   Français

    https://www.senscritique.com
    https://fr.wikipedia.org
    https://www.imdb.com

    Image

    https://images.justwatch.com/backdrop/12253904/s1440/mon-colonel

    Paris, aujourd’hui : On trouve le Colonel en retraite Raoul Duplan chez lui, une balle dans la tête. L’enquête tourne en rond jusqu’à l’arrivée d’un courrier anonyme : « Le Colonel est mort à Saint-Arnaud ». Saint-Arnaud, Algérie, 1957 : Le jeune Guy Rossi - licencié en droit - a devancé l’appel sous les drapeaux par dépit amoureux. Aide de camp du Colonel Duplan qui commande la garnison de Saint-Arnaud dans l’Est Algérien, Rossi a pour mission d’étudier la latitude qu’offrent les pouvoirs spéciaux votés par l’Assemblée Nationale à l’unanimité. “Aucune mesure même celles contraires aux grands principes de notre droit n’est à écarter” conclut Rossi. Ce blanc-seing les mènera à leur perte... l’un en Algérie, l’autre 40 ans plus tard en France.

    https://ptv.img.pmdstatic.net/fit/http.3A.2F.2Fprd2-bone-image.2Es3-website-eu-west-1.2Eamazonaws.2Ecom.2FTLS.2F2019.2F09.2F20.2F9dbe1de0-d349-4d23-b152-78dd2989667a.2Ejpeg/800x600/quality/65/un-sous-prefet-dans-mon-colonel-2006.jpghttps://tel.img.pmdstatic.net/fit/https.3A.2F.2Fprd2-tel-epg-img.2Es3-eu-west-1.2Eamazonaws.2Ecom.2Fprogram.2Fg1ed5a03130d39c2f.2Ejpg/630x355/quality/80/mon-colonel.jpg

    Critique

    On sent la touche évidente de Costa Gavras sur ce film au sujet pas évident. La sujet de la torture et l'engrenage qui pousse certains soldats français à tomber dans ce travers est particulièrement bien expliqué dans ce film. De plus l'escalade de la violence de la guerre d'Algérie est particulièrement bien rendue. Les différences d'appréciations, le charisme de certains hommes, l'ignorance et la difficulté à communiquer sont des vices qui peuvent mener très loin. Toute la partie algérienne du film est exceptionnelle avec une mention spéciale à l'interprétation d'olivier Gourmet. La partie contemporaine du film ne présente en revanche aucun intérêt si ce n'est celui d'une méthode de narration. Le film, ressemble par certains coté à l'honneur d'un capitaine de Shoendorffer mais explique à mon sens bien mieux le vrai malaise de la guerre d'Algérie.

    Image

    Taille : 700 Mo
    Hébergeur : Uptobox
    Uploader : Chems
    Type : avi

    Image

    https://uptobox.com/8prfa5w1t4ki

    Une rareté signée : Chems 

    https://www3.pictures.zimbio.com/gi/Young+Pope+Premiere+73rd+Venice+Film+Festival+nmchUN0I5LZx.jpghttps://i.pinimg.com/originals/d7/2e/c4/d72ec4fca4c91efa1c5d9096bffa7a87.jpghttps://fr.web.img6.acsta.net/pictures/210/493/21049322_20131014160107432.jpg

    Cécile de France


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Juillet à 02:00

    Un aspect intéressant du film, c'est celui de rappeler, certes de façon très allusive, le rôle tenu par Mitterrand à cette période. Le ministre en visite (celui qui est le destinataire du rapport sur les méthodes "novatrices" d'interrogatoire, et qui préférerait que cette faute de goût ne lui soit pas imputée à charge...) n'est pas nommé, mais il s'agit probablement de lui, qu'on voit ensuite affiché en président de la république, quand on pense que cette affaire est montée pour "Lui" nuire.

    Le faussaire politique Mitterrand, on en parle un peu dans le bouquin récent de Magyd Cherfi (Zebda, Motivé-e-s) "Ma part de Gaulois". Il évoque la panique (fort peu connue) qui s'empare des immigrés algériens en 1981, persuadés que si ce type-là est élu, il va foutre les Arabes à la mer. Une mémoire confuse, mais bien présente, de ce que représentait cet homme pendant la guerre d'Algérie, Garde des Sceaux, ordonnateur des exécutions capitales, rejetant les pourvois en grâce, et qu'on a voulu faire passer, malgré son passé très chargé, pour un progressiste. "La France de Dunkerque à Tamanrasset", "le seul dialogue avec "ces gens-là", c'est la guerre", ces formules sont de lui. Quand on pense que certains ont pensé ou voulu faire croire qu'en 1981 un "débordement révolutionnaire" était possible dans la foulée de son élection, et qu'on le crédite au minimum de l'abolition de la peine de mort, lui qui a usé et abusé des exécutions capitales...

    2
    Mardi 7 Juillet à 06:57

    Ton commentaire est (très) intéressant..du coup, je vais regarder le film (pour l'Histoire) malgré la présence de Bruno Solo qui me d.....e pour la bonne est simple raison que lors d'une émission TV, au delà de son humour "programmé", il traite son personnel comme des moins que rien (pour ne pas dire un gros mot) dévoilant ainsi le vrai visage de cet imposteur !

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter